28 juin 2013

Ondines

  Eaux silencieuses, calmes et somnolentes Mêlées à la douceur d’une brise indolente. Chantées par le poète du côté des Guermantes, Elles hument le souffle d’une vestale amante   La barque ondule, vogue vers les nuages Okéanos s’étire dans les vapeurs d’orage. Les eaux amoureuses enlacent le rivage Charriant les fragrances de timides corsages.
Posté par Sibyllinne à 15:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

26 juin 2013

La Modernité

Tantôt au cours d’un débat philosophique entre gens « de bonne compagnie »nous réfléchissions sur une notion en apparence somme toute « banale » : mais dont le caractère d’évidence nous échappa rapidement : la Modernité. Notre embarras ne portait pas tant sur le point qui anime telle ou telle attitude ou discours dit moderne mais bien plutôt à nous interroger sur la Modernité. Peut-on clairement identifier la Modernité ? Est-ce l’idée qu’une époque se fait d’elle-même dans sa différence avec ce... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 juin 2013

Fragances

  Le feu de la pluie éclaire la lucarne Cerclé d’un liseré de petit bois parme   La flamme encore mouillée frissonne contre l’albâtre, s’épuise, tourbillonne…   L’été cueillera les fleurs silencieuses Endormies dans leurs fines ganses précieuses   La brise chante vif dans la verte futaie Où l’hirondelle trisse cachée dans la chênaie   Fermette de vent demeure, qu’une main frôlait Les rhizomes d'iris d’un printemps oublié...   Sibylle Juin 2013
Posté par Sibyllinne à 11:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
19 juin 2013

Penser

  Le discours d’un journaliste ne trompe personne, toujours trop ramassé, trop condensé, il galvaude la pensée. Pour autant, l’adhésion de l’homme du commun à ces écrits de surface se fait naturellement. Ils sont ce que l’on espère lire car ils renforcent nos convictions et confirment nos attentes, gare à celles et ceux qui ne les combleront pas. Mars 1961, une femme philosophe juive allemande : Hannah Arendt envoyée spéciale du New Yorker couvrira le procès d’A. Eichmann à Jérusalem. C’est en philosophe et non pas en... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:27 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
07 juin 2013

Eloge du risque

Texte de Rainer Maria Rilke (4 juillet 1924)   Chers lecteurs, voici le résultat d’un échange avec mes amis de Philoaletheia, je vous demande d’être magnanimes quant à la traduction proposée ici du texte de Rilke. Je voudrais également remercier l’auteur de cette poésie magnifique (extraite de son ouvrage intitulé " A La lisière du réel"), insérée entre les lignes de ce commentaire, qui à l’évidence se reconnaitra. Nous voici en prise avec la magie de l’acte poétique qui sait donner le rythme, celui là même qui... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2013

Un être sans passé

Etrange comportement que celui qui consiste à se voiler la face. Certaines attitudes d’hommes ou de femmes transpirent le déni à l’égard de leurs propres sentiments amoureux, affectifs. Faire semblant d’être libéré des fantômes du passé, en jouant la carte de l’indifférence, et se prétendre au dessus de tous ressentiments malgré soi est, me semble –il, un jeu très dangereux. Le corps lui, ne ment pas, le cœur bat vite, le regard s’humecte d’un afflux trop fort de liquide lacrymal, les mains tremblent, le ton de la voix se... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2013

Etre-au-monde

Explorer les volumes, saisir la profondeur, la perception des corps et des choses,tout cela  m’intéresse au plus près. Qu’est-ce que voir ? Pour ce faire, je souhaiterais quitter au plus vite toute conception intellectualiste comme celle de Descartes qui trouve ses explications et solutions de repli dans la pensée : démiurge de toutes choses. Chez l’auteur de la Dioptrique, tout est affaire de projections mentales, il préfèrera d’ailleurs le dessin, la géométrie, la métrique à la peinture. La mesure exacte de... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
03 juin 2013

Printemps aragonais

      Le vent caresse la belle terre d’épeautre Belle toison verte aimée par l’argonaute Eole esquisse un sourire, lâche la bride Jason s’en est allé au pays de Colchide   La peña d’Oroel accueille le vieux pâtre Frissonnant le soir, se chauffe près de l’âtre Ermitage ibérique aux accents florentins Sommeille sous un soleil aux éclats d’étain   Sous mes pas de brindille une petite fleur Au bleu safre – persan distille ses senteurs Elle signe sa victoire des affres de l’hiver Enlace les... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 14:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,