P1160392

Immense, son port altier lui sied à merveille

Habitant délicat des forêts sans sommeil

Ses feuilles chuchotent sous un soleil de nuit

Du bel émoi vécu avec l’astre qui luit

 

Sautillent sur ses branches, des petits êtres,

Volatiles siffleurs des mélopées à naitre

Ils caressent son bois, cette peau d’ébène

Sous l’écorce brune coule sa divine veine.