17 décembre 2013

Rêverie

« Le rêve de la nuit est un rêve sans rêveur. Au contraire, le rêveur de la rêverie garde assez de conscience pour dire : c'est moi qui rêve la rêverie, c'est moi qui suis heureux du loisir où je n'ai plus la tâche de penser ». Gaston Bachelard, La poétique de la rêverie. Les textes de Gaston Bachelard donnent beaucoup à méditer. J’ai souvent ressenti une étrange connivence très ténue avec ses pensées en le lisant. J’éprouve la sensation d’être ailleurs, autrement,  et par-dessus tout curieusement d’être enfin... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 17:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2013

Radicalité

Le fondement du philosopher se heurte souvent à la tentative désespérée de vouloir saisir l’essence même de ce processus de manière objectale et de l’enfermer dans certains morphèmes couchés sur le papier. Il s’agit donc d’apprendre à quitter le sol de son pays natal, sol connu, familier et qui nous sécurise : celui de la métaphysique traditionnelle pour évoluer et revenir vers ce qui se soustrait d’emblée aux aurores de la signification et a fortiori de toute forme de téléologie. Cette attitude difficile est radicale... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:50 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,
09 décembre 2013

Ailleurs

J’ai fini de croire, j’ai fini d'espérer Tout respire : de la terre aux envolées   Frénésie d’un exténuant bonheur, ma maison Longtemps je l’ai cherchée, couvée par ma raison   Rêve d’enfant.. Tout calice est demeure Je n'ai qu’un toit du ciel pour abriter mon cœur.    
Posté par Sibyllinne à 16:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
04 décembre 2013

La marche

Etrange circonvolution du temps où tout passe et tout demeure sur ces crêtes ibériques. L’affaire du voyageur est de fouler ces sentes sans sillon, pleines de nœuds et de coudes à même l’abîme. Imminence du danger, intranquillité et délice du marcheur effronté, happé par l’improbable spectacle, ciselé par un Dante se tenant sur le faîte. Des terres faussement arides trouées çà et là par quelques réserves aqueuses redonnent à ces lieux une hospitalité discrète.Pour autant, leur mystère reste intact avec le témoignage d’une douce... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 décembre 2013

Blog

Aujourd’hui est une journée spéciale, en ceci même que cela fait juste un an chers amis lecteurs que Sibylle écrit au bord du monde… Je n’accorde que peu ou pas d’importance à la toile mondiale du net. Pour autant, elle me permet de m’exprimer plus librement que jamais. Ce blog n’aurait jamais vu le jour sans le petit aiguillon, tenace et perspicace d’un ami de la sagesse qui a réalisé cette superbe interface, qu'il en soit ici remercié. Il a su sentir à quel point il était urgent d’avoir cet espace pour m’évader d’une part et me... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 18:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 décembre 2013

La virtuosité

    L’adolescence est une période de l’existence réputée difficile à vivre, à la fois pour les parents souvent désorientés et l’adolescent (e) lui-même.De fait, c’est une phase délicate où l’individu est sommé de construire la passerelle qui lui permettra de trouver la bonne tension ou courbure de l’arc pour passer d’un monde proximal, familier à l’espace public dont la dimension moralisante, unitaire peut effrayer l’adolescent.En effet, il lui faut accepter de quitter cette sphère d’attachement, ce cocon affectif dans... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]