28 mai 2014

NOSTALGIE

Le monde où l’on vit n’est pas celui où l’on pense. J’en veux pour preuve ces relents de nostalgie (maladie du pays, du grec « nostein » revenir à  et « algia » : chagrin) auxquels s’arriment quelques âmes blessées. Le clair-obscur de l’inconscient et du rêve anime et ravive toujours davantage ces tensions. Ces forces souterraines travaillent sans cesse, chahutent les jours et les nuits et déstabilisent leur proie : rêve ou réalité ? On s’y perd volontiers lorsque l’épuisement vous gagne. ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

27 mai 2014

L'ennui

Quelle étrange sensation que celle que nous fait expérimenter l’ennui.  Éprouver un profond ennui constitue une véritable épreuve. Forçage des conversations entre amis de « mauvaise » compagnie pour combler l’abjecte et criante absence d’intérêt commun. Puis surgit un sentiment de solitude et de rejet face à cette mise en scène ob-scène de faux semblants, de senti-ments et politesse de courtoisie. Peut-être, dans de telles circonstances,  faisons nous alors un exercice très singulier, voire même... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mai 2014

Parenthèse

J’aime ce pays natal, ces espaces familiers où la campagne et les forets m’ont vu grandir, pousser, devenir moi. Le soir passé, seule sur une colline, face aux montagnes sous un ciel d’orage et d’éclaircies aussi, je promenais au hasard mon regard sur la plaine. Les nuages couraient sous le ciel capricieux, couvraient le trône de monts enneigés. Tantôt, ils laissaient choir leur émotion, mouillant les chemins de leurs pleurs capricieux. Un milan noir, ce roi de l’azur plane au-dessus de ma tête, guette sa proie peut-être :... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2014

Ici et maintenant

Certaines valeurs ne sont pas négociables, je veux parler ici de celles qui constituent le socle de notre propre « identité » aimée et librement choisie, celles qui participent de près ou de loin à ce qui nous donne du bien-être. Je ne parle pas d’un amour propre qui se compare et s’affronte dramatiquement entre les hommes,  mais de l’amour de soi qui satisfait à des besoins réels, à NOS DESIRS. Cet amour est terriblement humain, il est peut-être même ce qui constitue l’essence de notre humanité, dans cette acception... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2014

Eden

Un écrin de fleurs où ruissellent des cascades, autres résurgences et petits cours d’eau. Des gazouillis enchanteurs dans ce petit monde extraordinaire, c’est Aïsa, dans la vallée aragonaise. Des muscaris à grappe, des ornithogales en ombelles, et autres potentilles animent ce jardin de fées. Ces bouquets sauvages ondulent et frissonnent, traversés çà et là par des petits filets d’eau, sources de jouvence qui renouvellent leur vie. En rebroussant chemin, j’aperçois « l’indécise », étrange  plante,... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2014

L'archer

  « L’homme est un être des lointains » (Heidegger), c'est-à-dire qu’il est essentiellement absence, absent à lui-même et pourtant c’est comme un être terriblement existant qu’il s’éprouve dans cette absence. L’expérience de ce non continuum du flux de l’existence n’est au fond que celle d’un crépuscule quotidien jamais atteint mais simplement vécu au cœur d’une tempête ek-statique : les guises du temps.. De cette invisible tension émise par l’archer sur l’encoche temporelle du proche et du lointain, jaillit la... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2014

la lumière de l'obscur

  Chaque déception devrait être un nouveau défi pour soi et non une paralysie pour son être. Cette double dynamique ou courbe inversée , si elle s’effectue se fait probablement en deux phases : celle qui dans un premier temps vous attriste, vous désole et celle qui lui succède « nécessairement » (oserais-je dire), question de « survie » ou de bien vivre, qui s’affirme comme un dépassement de ces impressions psychiques, corporelles momentanément altérées, pour prendre enfin de la hauteur. En effet,... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2014

Billet

La revoilà : l’humeur changeante, « atmosphérique », erratique, elle nous enveloppe, épouse et traverse chaque grain de notre peau, accélère ou ralentit nos pulsations. Joyeuse ou mortifère elle instaure son rythme, une couleur du jour à notre idiosyncrasie. On voudrait souvent la saisir, la changer, la retourner, et d’une certaine façon,  lui régler son compte en chassant ses éléments subversifs, mais sa ténacité est remarquable. Légère ou caustique elle persiste, et qui plus est, se donne gratuitement comme un... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 mai 2014

La perception

    Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 st1\:*{behavior:url(#ieooui) } /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2014

Prendre soin de soi

J’aime souvent prendre en compte le point de vue de la conscience  commune et son cortège d’expressions employées ici et là. Pour autant, je ferais une exception quant à l’absence de distinction ou principe d’équivalence qu’elle effectue volontiers entre le moi et le soi. En effet, la question se pose eu égard à la nature du sujet, ce que le « moi » et le « soi » recouvrent précisément comme signification. La langue française est pauvre en la matière et c’est plutôt vers la langue allemande que je me... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,