67795126

 

 

 Etrange « linéarité » du temps où tout passe et tout demeure sur ces crêtes ibériques. L’affaire du voyageur est de passer sur des sentes sans sillon, pleines de nœuds et de coudes. Imminence du danger- Confusion des sensations. Intranquillité et délice de l’être pour ce flâneur happé par l’improbable vision de lieux ciselés par Dante se tenant au faîte.

Puis en aplomb, des terres faussement arides trouées çà et là de quelques réserves aqueuses humanisent les lieux.

A ces altitudes, l’air froid gagne des vertus offensives. Pour autant, le mystère de ces terres chahutées reste intact. Témoignage d’une illusion. Sous la cloche de l’azur, « Le lac d’Azules vu d’en haut », endroit de l’envers, envers de l’endroit brouille tous repères : un éclat du ciel peut-être ou simple jeu de miroir…

Ici, si le dire est impossible qu’importe !

Sur le promontoire du monde l’âme est éveillée…

 

88185767_o