levinas2

( Levinas-Le Visage)

Le souci infini que l’on peut porter sur son apparence est une véritable camisole de forces que l’on revêt sur son corps comme sur son esprit. Il faut plaire à tout prix, être admiré, être envié, désiré toujours et encore …Embrigadé par ses propres craintes, le séducteur ou la séductrice est rongé par un fond d’angoisse dont l’objet lui échappe mais qu’il tente de recouvrir chaque jour davantage debout face à leur miroir.Se voiler la face plutôt que d'aller voir...

Je regarde mon visage ce matin et ce que je perçois ce n’est plus l’immense arrondi de mes yeux verts mais des formes et des couleurs qui représentent un geste de présentification au monde, d’insistance et d’insinuation dans ce monde.

Libérée de toute forme d’assujettissement aux carcans mondains de l’apparence stéréotypée, je me ressens, je me vis comme une forme radicale d’altérité qui surgit ici et maintenant. J’ai enfin quitté l’espace social et déshumanisant rivé aux  moyens, à l’utilitarisme grandiloquent de la fausse relation intersubjective, non-symétrique, amicale, voire même amoureuse.

Je m’affirme comme présence à moi-même. En effet, je réalise maintenant que l’expérience non réductible et principielle de la relation avec l’autre est ailleurs. Je me suis enfin délestée de toute cette forme de sociabilité additionnelle, totalisante qui me rendait captive, esclave du regard d’autrui et qui assène une violence sourde, muette et destructrice sur tout élan de création, tout espace de liberté.

Aussi, le regard que je porte aujourd’hui sur le monde est un regard neuf, désaffecté, débarrassé de tous oripeaux. C’est probablement la naissance de l’être en moi, c’est-à-dire le fait d’exister, MON EXISTER que j’expérimente, qui est par essence radicalement intransitif car sans aucune possibilité pour l’autre d’éprouver une once de mon être-là.

Singularité de la chair, du visage, de ce corps, de cet esprit agile et vif quelquefois, de ce battement de cœur qui n’exige rien, n’attend plus rien, qui demande juste de vivre...