27 janvier 2016

LE VISAGE

Possédons nous vraiment un visage au sens où celui-ci est ce que l'on présente à autrui, ce qui est vu ou bien encore comme son étymologie grecque nous le suggère (prosôpon) : comme ce qui se tient devant les yeux d'autrui, ce que l'on montre aux autres. Notre visage en dit peut-être « long » pour l’autre mais reste muet pour soi. Il est simultanément ce qui voit et ce qui se fait voir sans pou-voir se regarder. En effet, mon miroir ne me dit rien, il me fige, se contente de circonscrire les contours de ce masque... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 janvier 2016

CHIASME

  ( El Pazino- Dimanche 24 janvier 2016)   Loin du réel avili par les foules de touristes agglutinés dans les stations, je goutte à 1965 mètres d’altitude aux couleurs hiémales et printanières à la fois. Faut-il le reconnaitre, la marche vous délivre de toutes ces écailles quotidiennes qui souvent vous hérissent, vous blessent aussi. Les altitudes vous grisent…Sur ce sommet, j’écris avec la plume d’un vent azuré qui flotte, effleure la surface immatérielle du vélin. Les mots tournent en farandole de syllabes dans ma... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 janvier 2016

Percevoir

Que pensons-nous percevoir vraiment ? Cet acte que nous croyons être un acte banal est probablement le plus énigmatique. Lorsque je perçois autrui en tant qu’être percevant et être perçu, jusqu’à la vision de la chose perçue par autrui qui se dédouble lorsque je décide de m’y attarder, nous pouvons nous interroger sur la nature de ces images qui heurtent ma rétine. Ont-elles seulement une consistance ? La chose perçue se déplace, se modifie sans cesse d’une certaine façon, elle est donc toujours latente. De plus, comment... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 janvier 2016

Lycène

« Dans les heures heureuses, nous connaissons une rêverie qui se nourrit d’elle-même, qui s’entretient comme la vie s’entretient. » (Gaston Bachelard). D’aucuns souvent me taxent de rêveuse, d’être planant dans une forme d’imaginaire, oui peut-être, j’en conviens volontiers. Pour autant ce déplacement d’intérêt, cette modification du niveau de conscience me permet de voyager de façon très singulière au sein du réel que je perçois avec mes sens, mon ouïe hyper développée, mes grands yeux qui s’écarquillent, s’étonnent... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 janvier 2016

La reliance

C’est en naissant que jaillit la liance : un don que l’on nous fait mais que nous n’avons pas demandé. Au fil des années, nous devons semble t-il inscrire cet acte dans un mouvement perpétuel de "re-liance"parce que vivre seul (e) dans le monde, cela n'est pas pratiquable. Qu’est-ce qui fonde la « reliance » entre les êtres ? Probablement la reconnaissance d'abord de notre propre solitude éprouvée, puis résolument acceptée au contact de l’autre solitude avec ses différences, ses aspérités, ses rondeurs... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,