21 février 2017

Point trop n'en faut !

  « A chaque jour suffit sa joie » (Clément Rosset). Clément Rosset est toujours là où le commun ne l’attend pas. C’est probablement ce qui me plait le plus en lui : malin comme un singe, espiègle aussi, qui tel le berger perçoit la chèvre que vous ne voyez pas ( Clin d'oeil) . J’entends cette phrase comme une invitation à apprendre à vivre avec sa propre temporalité, celle du moment. Le challenge, est de ne pas se laisser narrer sa vie par un passé oublieux du présent, qui rongerait, et grignoterait toujours... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 février 2017

Singularite

Paul Ricoeur L’état d’exception socialement compris, consisterait selon moi à ne pas avoir besoin du regard d’autrui pour exister. Ceci doit probablement relever du fantasme, de l’affabulation puisque chaque fois que nous sommes en société, nous sortons souvent nos plus beaux atouts pour pouvoir nous mirer dans le regard d’autrui. Séduire toujours et encore sans cesse…Cela doit assurément procurer une montée de jouissance extraordinaire puisque cette conduite, addictive pour beaucoup, se reproduit inlassablement à chaque... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2017

Le Phénix

La musique immatérielle par essence, est une force qui interrompt le flux continuum du temps. Elle fait irruption dans nos sens, bouleverse, irrigue nos émotions. Le plus beau signifiant acoustique reste en deçà ou en dehors de toute portée musicale. La musique semble jouer contre ces sons articulés, enfermés par la langue. Elle murmure tout ce qui est caché, elle crée, libre, insoumise les écarts d’un battement de cœur au rythme irrégulier et puissant. Les dimensions spatiales s’abolissent, s’évanouissent, s’effondrent aussi. ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,