pic Pourtalet - Ossau_modifié-1

(Pic du Pourtalet - Dimanche : 19 mars 2017- Photo de Démocrite non libre de droits)

Les matières naturelles ont toujours produit un effet ambigu sur la subjectivité. Elles suscitent un va-et-vient entre l’introversion et l’extraversion. Nous éprouvons notre réversibilité du sentant-senti. Nous sommes traversés par des influences atmosphériques dans un clos-ouvert : paradoxe peut-être du vivant.

Toute tentative d’accommodation est vaine. La matière minérale des éléments crée une cinématique inédite de nos mouvements. Elle dissémine nos réflexes posturaux pour inventer une autre verticalité. Naissance d’un psychisme ascensionnel, à la fois descente et montée qui fond et surplombe tel un oiseau de proie.

Voler librement, ne rien vouloir, délivre de toute attente, de toute dépendance aussi qui leste notre esprit.

Les gazelles de Sarnath ne sont plus, à ces altitudes, seules les paroles de Bouddha résonnent encore.