07 mai 2018

De quoi sommes nous faits ?

Je lis un article d’un journal intitulé «  L’antimatière, clé du mystère de l’Univers ? ». Fascinant, lorsque l’on sait que l’Univers se composerait de 70 % d’énergie noire (elle est censée expliquer l’accélération et l’expansion de l’univers), à 26 % de matière noire ( elle expliquerait certaines irrégularités observées dans le mouvement des galaxies) et seulement 4 % de matière ordinaire.( Nous faisons partie de ces 4 %) . Ce qui signifierait que 96 % du contenu de l’univers demeurerait un immense point... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mai 2018

Une familiarité

Je ne connais pas de plus grand plaisir que de se sentir chez soi ailleurs. Il m’arrive de voyager souvent en terre ibérique sur des îles que j’affectionne tout particulièrement. C’est un sentiment étrange qui se dégage, qui m’anime à chaque fois. La langue de ces iliens est la langue de mes origines, de mes grands parents maternels. Elle m’est si familière, si affectueusement familière, c’est indéfinissable.   C’est comme une remontée, une coalescence d’intuitions qui légitime ma présence en ces lieux connus ou presque déjà... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mai 2018

La nature des choses

Je ne cesse d’observer la société politique de notre temps et je ne cesse de croire qu’un tournant décisif a été franchi. D’une part, ce qui est remarquable est ce qui aujourd'hui happe l’humain dans sa totalité à travers sa nasse technologique de l’hyper relation du flux numérique et le nouveau visage du législateur, du Prince qui nous gouverne. On ne peut qu’observer une verticalité du pouvoir ordonnée au grand tout de la finance mondiale mais sans la présence d’abscisse, sans une horizontalité qui modérerait l’exercice du... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mai 2018

Glissement solaire...

  C’est près de l’eau et des forêts que j’ai le mieux saisi cette douce lenteur nécessaire à l’univers onirique. C’est une respiration nouvelle que chaque pore prend et souffle dans l’espace, dans les airs quelquefois contrariés aussi. Les ombres de la forêt protègent ces jeunes jacinthes qui recouvrent la terre d’un habit de reine. Une lumière ambrée agite le feuillage, charrie des images d’une vie éphémère. N’est-ce pas le familier, ici, que croise notre regard ? Celui qui hante nos rêves, notre pays natal. Ce... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,