Afficher l’image source

Sautillante et légère, dessinée au fusain

C’est un petit oiseau aux courts lendemains

 

Une livrée blanche couvre son plumage

Cette bergeronnette est de très fin lignage

 

Ses petits pas pressés, ses hochements de tête

Lui donnent un brin joyeux, un certain air de fête

 

Visiteuse des prés, elle se mire dans la mare

Puis bondit sur les feuilles du blanc nénuphar.

 

Agile et toute fine, il faut savoir la voir

Elle hume les parfums de la saveur du soir

 

Bergère des vertes prairies ou des sous-bois

Sur trois années à peine sa vie se déploie

 

Ce temps lui appartient, elle le vit pleinement

Si c’était juste cela aimer éperdument...