22 avril 2021

Sans limites

Notre île nous ressemble avec ses pierres de feu, sa végétation tropicale et ses petits êtres curieux. Enchanteresse et difficile, cette île l’est tout à la fois. Nos pas foulaient le sol inconnu au bord de cet abîme. Te souviens-tu de cette nuit d’été limpide, de ces lieux interdits où nous décidâmes de nous allonger pour admirer la voie lactée ?   Dans ce ciel le plus pur d’Europe, la lune restait noire, elle s’était  endormie pour ne pas recouvrir cette myriade d’étoiles. L’altitude (2400 mètres) nous enivrait... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 avril 2021

Super Vision

Chacun trouvera sa façon de survivre en ce monde avec tout ce que nous sommes, tout ce qui nous sied ou nous dérange. D’aucuns font appel aux savantes recettes de la psychanalyse pour tout expliquer, tout justifier, le moindre mot, au point que la plus simple des actions devient le résultat d’un acte manqué, d’un fond pulsionnel ignoré par le sujet qui ne veut pas savoir. Plus rien n’est anodin. Prenons garde, nous sommes tous déterminés par des choses que nous ignorons et il nous faut impérativement trouver les clés ou les mots de... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2021

Le "cygne" des temps nouveaux

  Sans doute peut-on parler de plusieurs vies dans une existence. Des pages se tournent à notre propre insu. Ces  changements s’insinuent doucement mais, c’est au contact de la nature plus que des humains toujours trop prévisibles que l’on éprouve ces tourbillons de petits percepts qui nous renvoient une autre image de nous-même. Des sensations plus fines, nouvelles aussi, affleurent comme celles des premiers émois. L’imagination se mêle à la matière des éléments : l’air, l’eau, le clapotis qui naît de leur... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juillet 2020

L'ordinaire

( Photo de Max Lerouge, que je remercie chaleureusement pour cet oeuvre) Un ami me demandait tantôt ce que recouvrait pour moi l’ordinaire. De fait, lui répondis-je, la notion d’ordinaire n’est pas facile à circonscrire. D’un premier abord, il faudrait peut-être fuir l’ordinaire. L’ordinaire comme tout ce qui s’apparente à la répétition, à l’ennui, au quotidien, à la domestication, à la conformité à l’ordre normal qui nous effraie. Savons-nous pour quelle raison ? Nous questionnons rarement l’ordinaire parce qu’il nous... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2020

L'atlas de nos origines

Sierra de Salinas 16 février 2020 ( Photo de Démocrite non libre de droits) Ce week-end aragonais fût un superbe moment de villégiature, au cœur de la nuit avec les soirées animées de Jaca aux mets délicieux et, de jour avec les randonnées vivifiantes du haut Aragon. Le Mont Oroel et la Pena de San Salvador se cotoyent dans la douceur du couchant. La montagne travaille l’imaginaire,modèle nos pensées de matière cosmique. Nous découvrons au sommet d’une crête « Salinas viejo » une cabane qui protège bien... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 février 2020

L'amour

José Ortega y Gasset « L'état amoureux est un phénomène de l'attention, un état anormal de l'attention qui se produit chez l'homme normal ». (José Ortega y Gasset «  Etudes sur l’amour »). Etrange définition de l’amour que celle d’Ortega y Gasset car il reste à explorer cette notion on ne peut ambiguë de la norme. Ce matin, à la radio une « spécialiste » sociologue de l’amour apportait elle aussi sa contribution sur une tentative de définition de l’amour. Est-il nécessairement intéressé, c’est-à-dire... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2019

Décélération

  Que sommes-nous au regard de la fuite de l’accélération universelle de ces milliards de galaxies ? Notre hyper activité à l’échelle planétaire représente un immense accélérateur de particules qui nous rapproche semble-t-il du néant. Nous partageons la même généalogie cosmique depuis le plus petit insecte à la plante microscopique qui se dresse sur les plus hauts plateaux et pourtant nous nous battons encore et toujours contre nous-mêmes. Que cette espèce humaine est étrange et masochiste à vouloir à la fois se... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 14:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 décembre 2019

PRISME

  La maison est notre univers intérieur, notre monde onirique, un lieu immémorial où dansent les souvenirs d’enfants. Elle est ce cosmos où scintillent ces éclats de rires, de larmes et de réconforts. Je me souviens de ces moments où fumait la cheminée de la ferme de mes grands-parents, ardents travailleurs de la terre. Le givre déposé sur les vitres provoquait une belle intensité avec les flammes de l’âtre. Dans la cuisine, la cafetière chuintait et distillait un merveilleux arôme. A l’entrée, un escalier en bois menait au... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 décembre 2019

"De l'incon-venant"

  La lassitude est une étrange compagne, si familière, quelquefois sourde, mais toujours là. Est-elle affaire de connaissance trop sue, trop perçue, trop vécue ou bien est-elle le fruit d’une décision qui affleure çà et là à la surface. L’achèvement de quelque chose se fait voir, peut-être pour commencer quelque chose de nouveau. Elle s’inscrit comme un pouvoir de métamorphose des êtres, des choses, une meta-representation. Hier, tandis que je marchais dans une forêt saupoudrée des premières neiges, face aux géants rocheux,... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 août 2019

Naturellement vôtre

Crête du lion ( Hautes-Pyrénées pHoto de Démocrite non libre de droits) Très beaux séjours de Démocrite et Sibylle ici et là cet été. Des plaines gersoises aux montagnes pyrénéennes espagnoles et françaises, nous pûmes vagabonder sur des sentes fleuries d’iris, de Joubarbes et d’orchis… Comme le dit le poète, philosophe aussi « On cueille de telles fleurs dans les œuvres de Novalis, de Shelley, d'Edgar Poe, de Baudelaire, de Rimbaud, de Nietzsche ». Ces petits jardins de montagne agencent les couleurs, suggèrent des... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,