21 mars 2017

Gazelles de Sarnath

(Pic du Pourtalet - Dimanche : 19 mars 2017- Photo de Démocrite non libre de droits) Les matières naturelles ont toujours produit un effet ambigu sur la subjectivité. Elles suscitent un va-et-vient entre l’introversion et l’extraversion. Nous éprouvons notre réversibilité du sentant-senti. Nous sommes traversés par des influences atmosphériques dans un clos-ouvert : paradoxe peut-être du vivant. Toute tentative d’accommodation est vaine. La matière minérale des éléments crée une cinématique inédite de nos mouvements.... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2017

AZUR WINDOW

(Photo de Démocrite Azur Window - prise le 27 février 2017 - non libre de droits) Nous pouvions encore voici quelques jours contempler cette arche naturelle du XIX ième siècle : fleuron de cette petite ile de l’archipel Gozo-maltais. Cette splendide photo de Démocrite est devenue aujourd’hui « historique » puisque une tempête a eu raison de cette sculpture rocheuse naturelle. «L'être voué à l'eau est un être en vertige. Il meurt à chaque minute, sans cesse quelque chose de sa substance... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 mars 2017

Lourd héritage

Sud de l'île de Malte : Grotto Sibylle et Démocrite ( Mars 2017- Photo de Démocrite non libre de droits) Avec sa position stratégique en Méditerranée. Les îles de Malte et de Gozo connaîtront l'occupation de toutes les puissances qui se succéderont pour le contrôle de la Méditerranée : les Phéniciens, les Grecs, les Romains, les Barbares, les Byzantins, les arabes Aghlabides d'Ifriqiya, les Normands, les Hohenstaufen, les Angevins, les Aragonais. Retour de notre voyage sur l’archipel Gozo-maltèque avec mon atomiste où l’on... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 février 2017

Point trop n'en faut !

  « A chaque jour suffit sa joie » (Clément Rosset). Clément Rosset est toujours là où le commun ne l’attend pas. C’est probablement ce qui me plait le plus en lui : malin comme un singe, espiègle aussi, qui tel le berger perçoit la chèvre que vous ne voyez pas ( Clin d'oeil) . J’entends cette phrase comme une invitation à apprendre à vivre avec sa propre temporalité, celle du moment. Le challenge, est de ne pas se laisser narrer sa vie par un passé oublieux du présent, qui rongerait, et grignoterait toujours... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 février 2017

Singularite

Paul Ricoeur L’état d’exception socialement compris, consisterait selon moi à ne pas avoir besoin du regard d’autrui pour exister. Ceci doit probablement relever du fantasme, de l’affabulation puisque chaque fois que nous sommes en société, nous sortons souvent nos plus beaux atouts pour pouvoir nous mirer dans le regard d’autrui. Séduire toujours et encore sans cesse…Cela doit assurément procurer une montée de jouissance extraordinaire puisque cette conduite, addictive pour beaucoup, se reproduit inlassablement à chaque... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2017

Le Phénix

La musique immatérielle par essence, est une force qui interrompt le flux continuum du temps. Elle fait irruption dans nos sens, bouleverse, irrigue nos émotions. Le plus beau signifiant acoustique reste en deçà ou en dehors de toute portée musicale. La musique semble jouer contre ces sons articulés, enfermés par la langue. Elle murmure tout ce qui est caché, elle crée, libre, insoumise les écarts d’un battement de cœur au rythme irrégulier et puissant. Les dimensions spatiales s’abolissent, s’évanouissent, s’effondrent aussi. ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 janvier 2017

Ainsi volait Zarathoustra

  La tristesse peut nous prendre lorsqu’on se sent blessée par des paroles ou des actions ressenties comme injustes. L’âme, momentanément ébranlée s’émeut, bascule dans le vide. Renversement et naufrage sur l’île de Tsalal. Puis, une petite voix résonne qui se veut rassurante. Dans le fond, tout cela ne m’appartient pas, ne me concerne pas.  Si de l’autre côté de l’horizon le ciel s’assombrit, je ne suis pas responsable des ires de Zeus.. Je ne crois pas en la vérité, je ne la cherche pas. Ce concept est une coquille... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:42 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 janvier 2017

AGENCEMENT ENIGMATIQUE

( Heraclite et Démocrite) Ce que les grecs nommaient LOGOS se joue dans la relation entre le « ouir » et le « dire », c’est à dire une parole à la fois sonore (du point de vue linguistique) mais qui crée également des résonnances au fond de chacun de nous, puis, surgit simultanement un dire qui n’a plus rien avoir avec le dit mais qui fait signe vers et « qui ne va pas sans dire ». La chose pensée elle-même n’est pas dans l’énoncé, dans ces épousailles conventionnelles entre le signifiant et... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 janvier 2017

AVALANCHE EN OSSAU

Photographie de Démocrite ( non libre de droits)   Je découvre dans la presse du jour qu’un « collègue-ami » montagnard, skieur et alpiniste confirmé a été héliporté ce week-end. Parmi ses quatre compagnons de route on compte une victime. Nicolas lui, sera tombé en hypothermie. Heureusement, il survivra. Il partait randonner face au cirque d’Anéou. Pour ma part, j'éprouve une curieuse sensation. Ce site est d’une rare splendeur lorsque le soleil ose taquiner ses courbes herbeuses ou enneigées. Les isards guettent le... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 décembre 2016

ENTENTE

(Ordessa-Photo de Démocrite non libre de droits) Cheminer évoque une certaine dynamique celle de mes pas, de mon esprit, de mon imagination aussi. Cela sent bon ces petits chemins muletiers des montagnes où coulent dans une gorge profonde des eaux cristallines. Dans sa coquille diaphane, mon corps se joue des nébulosités aériennes. A flanc de montagne se dresse une grange, vieille maison de pierres où vont et viennent la rosée et l’étoile. Un petit visiteur au regard curieux profite des lieux pour saisir quelques baies. Son pelage... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,