14 novembre 2013

Corps accord

Je me suis souvent demandé par quel influx sensori-moteur l’émotion provoquée par la vision d’un paysage, d’une photographie, d’un animal (un petit écureuil ce matin) ou bien encore d’un végétal, pouvait à ce point modifier mon rythme biologique. Emerveillement, sourire, arrêt sur image et déploiement de douceur. Peut-être est-ce là d’abord, un mouvement de recul spontané, instinctif, de fuite de l’insoutenable tumulte et affairement des humains ? Causeries et préoccupations insupportables de ce que d’aucuns : nos propres... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2013

De l'eau

( Photo : Démocrite) De l’eau qui ne court pas, jaillit l’inattendu. Captation fugitive mais terriblement essentielle de l’évènementiel : saisie du kairos. Caressant la pierre doucement arrondie par son flux et sa force du fond du lit mineur, l’eau court, se frotte aux aléas glacés à sa surface. Elle fuit le sommeil déposé par le froid sur ses gouttes d’argent irisées çà et là par quelques rais de feu, de lumière du jour. La parole s’éclipse dans cette émotion balbutiante vécue à fleur de peau. A la surface de ces eaux  un... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 novembre 2013

L'arbre

Immense, son port altier lui sied à merveille Habitant délicat des forêts sans sommeil Ses feuilles chuchotent sous un soleil de nuit Du bel émoi vécu avec l’astre qui luit   Sautillent sur ses branches, des petits êtres, Volatiles siffleurs des mélopées à naitre Ils caressent son bois, cette peau d’ébène Sous l’écorce brune coule sa divine veine.
Posté par Sibyllinne à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 novembre 2013

Voir

"Chaque objet est le miroir de tous les autres". ( Maurice Merleau Ponty). Tout récemment, un ami de la sagesse démocritéenne, m’interrogeait sur la «  valeur » philosophique de la phénoménologie. Je vois bien, disait t-il ce courant en tant que méthode mais je reste dubitatif concernant « l’intérêt », les tenants et les aboutissants de cette forme d’ontologie Pour ma part, je fus séduite lors de mes études de philosophie par cette approche singulière qui détonait avec la plupart de systèmes précédents,... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
08 novembre 2013

Consonance

La meilleure des traductions, trahison par essence comme le « on » s'empresse de le dire, peine à créer semble t-il du commun, à abolir les frontières. Langues et peuples ne coïncident pas. Pour autant, à y regarder de plus près, cette non coïncidence décloisonne l’espace et chavire toute forme de temporalité linéaire. Derrida disait langue et peuple « çà n’appartient pas ». Le traductible pur n’existe pas. Heureuse ou malheureuse « chancelante équivocité du monde » qui selon H. Arendt part d’un... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 novembre 2013

Les orientales

Art moderne quand tu nous tiens. D’aucuns vantent la beauté de La Plaza de la Encarnacion de Séville : une nouvelle structure monumentale aux allures de parasol et composée de six champignons blancs de bois. Rien n’y fait, cette chose étrange et gigantesque ne me touche pas, ne m’affecte pas et me laisse dans une sorte d’expectative. Pour autant, à quelques lieues de là, je fus éblouie par un écrin de verdure, ombragé çà et là grâce aux ficus géants, où repose et s’impose un trésor véritable La Plaza d’Espagne. Quarante... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2013

La chrysalide

« Il est temps ! Levons l'ancre ! Ce pays nous ennuie »(Baudelaire)   L’existence est souvent trouée par quelques dissonances, par quelques déceptions au point qu’il devient difficile de ne pas désirer rencontrer autre chose dans des lieux moins hostiles à notre propre jouissance. « Plonger au fond du gouffre, au fond de l’inconnu, enfer ou ciel qu’importe mais trouver du nouveau » écrivait le poète. Ceci est d’autant plus prégnant lorsque l’on parvient étrangement à devenir spectateur de sa vie. On... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 12:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
17 octobre 2013

Balbutiements

Hier soir, je me promenais, j’errais, je flânais dans une librairie, tout d’un coup me voilà nez à nez, accrochée, happée par un titre d’ouvrage «  De l’inconvénient d’être né »… Hum, hum « incroyable pensais-je ». Je m’empresse de parcourir la quatrième de couverture et là, je découvre un texte extraordinaire, le voici. «  Le temps qui nous précède, le temps d’avant le temps nous appartient en propre, et nous rejoignons, non pas notre figure, qui n’est rien, mais cette virtualité bienheureuse où nous... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
15 octobre 2013

La plume du poète

  La plume du poète se tient au seuil de l’être, elle voit, veille, surveille, entend quelques échos. Elle épouse les lacets incertains d’états d’âme, elle égratigne la feuille ou glisse sur le vélin. Les mots tristes ou joyeux murmurent, se heurtent dans le tourbillon syllabique des humeurs. Les objets sans dehors, ni dedans s’ouvrent, se laissent un à un cueillir par les boucles indociles de lettres sculptées sur les grains de papier. L’océan, la montagne hésitent à ma fenêtre. Comment peut-on entrer si mon... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
08 octobre 2013

L'oeuvre

L’institution des musées est contemporaine de notre relation à l’art, de notre capacité, fut-elle non déclarée ostensiblement, à faire retour sur nous-mêmes. Pour autant, sortons de ces déplorables tentatives avortées d’appropriation des œuvres par un guide qui défilera de salle en salle pour EXPLIQUER ce que l’artiste ou le plasticien aura voulu exprimer. Il faut dire, il faut raconter, il faut habiller l’œuvre de signification et de sens, car oui nécessairement elle doit avoir du sens. Promenade guidée d’une conscientisation... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :