23 août 2016

Une mort fleurie

Nogales une plage "rustique"de sable noir volcanique : La Palma - ( Photo Démocrite : non libre de droits)             Je ne cesse de me « retrouver », de m’éprouver aussi dans des lectures bachelardiennes.. Quel homme admirable, capable d’étreindre une pensée rationnelle et une pensée poétique. C’est le héraut de l’âme et plus particulièrement de l’imagination des matières naturelles : l’air, la terre, le feu et l’eau, que je salue ici. ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 09:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mars 2016

Trouble

( Lac de Gabas - lundi 28 mars 2016) Une toile, une photo ou peut-être les deux … C’est au fusain de l’imaginaire que les lignes des arbres et des crêtes apparaissent. Pour autant, le site est bien réel, et ce à quelques lieux de notre cité natale. C’est une beauté informelle, inconvenante aussi, qui innerve la fluidité du regard. Parure et paraitre du rêve. Les eaux indolentes du lac dessinent l’absolu du reflet des monts pyrénéens. Les éclats du soleil absorbent les chagrins d’un cœur mis à nu. Les fleurs d’un saule s’épanchent... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 juillet 2015

Le lac

(Photo prise par Démocrite, qu'il me soit permis de remercier ici l'aimable autorisation de Démocrite pour l'illustration de ce petit texte, photos à retrouver sans modération aucune en ces lieux http://meridion.canalblog.com/) L’effet des rivières et des lacs est extraordinaire, l’âme est une onde qui vibre sous une peau. Les petites risées alizéennes flirtent à la surface, quelques ridules naissent puis se meurent sur les rives. Cette matière fluide dans son continuum et dans sa plénitude capte l’imaginaire. Elle fredonne ici et... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mai 2015

L'EAU REVEE

 ( Lac Castérau - mai 2015) L’eau rêvée en surface oscille entre le paraitre et la parure. Les rayons du soleil printanier jouent leur partition de lumière sur la fine capeline de glace. Ils réveillent l’eau dormante, silencieuse qui  « s’ophélise » l’hiver venu. Du bout du monde, Eléa rejoint Paikan aux confins du cercle polaire. L’image brouillée d’un pôle inversé flotte sur ses rives encore hésitantes dans l’entre deux des saisons. Doucement elles frissonnent sous un cri de velours, s’animent de mille ondes.... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mars 2015

L'eau

Tantôt, je visitais une superbe médiathèque magnifiquement implantée dans une commune béarnaise, au bord de l’eau, au bord du gave, proche des montagnes. L’ouvrage architectural, remarquable en tout point, suscite de la joie, de la détente et du plaisir à séjourner en ce lieu. L’édifice, fort et solide se frotte à la course du torrent, dans ces eaux tempétueuses où coule le lyrisme des poètes, des écrivains aussi. Le clapotis de l’eau résonne, chante quelques syllabes. Je suis embarquée. Pour ma part, l’expérience directe de... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 janvier 2015

L'oreille musicienne

C’est une merveille des merveilles : ces mosaïques de roches aux liserés de lumière. Dans l’onde des reflets fleurissent des émaux, vibrent, scintillent des pierres que l'on dit précieuses .Grès et galets moirés d’ocre et de bruns tapissent le lit presque torrentueux. Entendez-vous ce chuchotement, ce clapotis des eaux, ce frémissement que la brise hiémale dépose à sa surface ? Une merveilleuse partition toujours improvisée. Sur les hauteurs, les cloches des brebis tintinnabulent. C’est un fait, le photographe à... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2013

De l'eau

( Photo : Démocrite) De l’eau qui ne court pas, jaillit l’inattendu. Captation fugitive mais terriblement essentielle de l’évènementiel : saisie du kairos. Caressant la pierre doucement arrondie par son flux et sa force du fond du lit mineur, l’eau court, se frotte aux aléas glacés à sa surface. Elle fuit le sommeil déposé par le froid sur ses gouttes d’argent irisées çà et là par quelques rais de feu, de lumière du jour. La parole s’éclipse dans cette émotion balbutiante vécue à fleur de peau. A la surface de ces eaux  un... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :