20 mai 2014

L'archer

  « L’homme est un être des lointains » (Heidegger), c'est-à-dire qu’il est essentiellement absence, absent à lui-même et pourtant c’est comme un être terriblement existant qu’il s’éprouve dans cette absence. L’expérience de ce non continuum du flux de l’existence n’est au fond que celle d’un crépuscule quotidien jamais atteint mais simplement vécu au cœur d’une tempête ek-statique : les guises du temps.. De cette invisible tension émise par l’archer sur l’encoche temporelle du proche et du lointain, jaillit la... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mars 2013

Le paysage

Le paysage est à la fois le phénomène le plus proche et le plus lointain, le plus indicible et le plus incertain. En effet, le « paysage » ne donne-t-il pas toujours à penser une valse de concepts, de mots qui s’enlacent, se croisent comme la nature, l’espace, le volume, le temps, la perception, la structure, la terre, le cosmos, la forme, le mouvement, le rythme, le visible/invisible ? Penser le paysage, ce n'est pas représenter un ensemble d'ob-jets assemblés ou accumulés qu'on observerait en surplomb, en survol ou en face, comme... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
20 décembre 2012

Etre et Temporalite

( En proposant ce texte, je remercie au passage très chaleureusement tous les membres et amis de Philoaletheia avec lesquels j'ai eu le grand bonheur de travailler sur ce thème et autres sujets : http://philoaletheia.canalblog.com/) J’entends au quotidien autour de moi des  petites phrases qui tournent en boucle : « je me sens déjà vieux, comment serai-je dans quelques années « ? La peur de vieillir nous hante, celle de ne plus être ce qu’aujourd’hui nous sommes gâche notre présent.. La plainte du Cid... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,