21 juin 2016

RESONANCE

( Photo de Démocrite non libre de droits)   Le corps des vagues sans lame de fond se courbe Des sons bleus s’envolent d’un imaginaire sonore.   Vibre sous les ondes blanches de l’écume, L’âme attentive se tait dans ce tumulte des flots     Les cris muets de l’in-fans sourdent à leur surface, Résonne le temps du repos que rien n’efface…    
Posté par Sibyllinne à 11:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mai 2016

Le dire du silence

- ( Aragon- 7 mai 2016) Photographie de Democrite non libre de droits Ici tout l’espace vibre, ondule au gré des flots agités du torrent. Les chênes, les buis, les genêts, les troënes vivent en symbiose. Les feuilles épousent le mouvement de l’air. Il suffit de savoir humer ces fragrances de l' Aragon pour lire son visage, sentir son teint hâlé : prémices du solstice. Qu'il eût été fade d'être timidement heureux dans ces gorges humides protégées par les rocs . Le clapotis des eaux suggère plus qu’il n’affirme l'indicible :... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 février 2016

COUP

Comment peut-on s’estimer si on ne se respecte pas au regard de ses convictions, de ses goûts, de ses penchants de ce que l’on aime faire éclore sans forclore, juste là, à fleur de l’être. La confiance en soi somme toute toujours très relative prend souvent des années avant de pouvoir s’installer et sculpter quelques jolis maillons d’orfèvre. Le bijou reste toujours à sertir. Quelquefois, l’autre fait irruption, tente de s’immiscer sans savoir, sans même connaitre ce dont il retourne, puis martèle, pointe du doigt, assène. L’enfant... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 décembre 2015

FEUILLES

Quelle journée splendide dans ce Béarn natal. Hier, nous étions de passage au cœur de deux petits villages : Salies-de-Béarn puis Sauveterre-de-Béarn. Le premier bourg célèbre pour ses salines aux maisons typiques, aiguise notre curiosité, tandis que le second, nous replonge d’un coup à l’époque moyenâgeuse avec ses fortifications superbes aux pieds desquelles ruisselle le gave d’Oloron. Je ne connais rien de plus apaisant que cette campagne aux intonations « chevaleresques ». Le silence qui accompagne nos pas... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 20:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mai 2015

LES AILES ONIRIQUES

L’envol onirique crée une émotion, un flottement aérien. A cet instant, c’est l’oubli de notre relation à la terre qui domine. Et, si nous revenons vers elle, c’est pour aussitôt reprendre de la hauteur vers les lointains rivages de nébulosités. Les ailes oniriques se déploient silencieusement pour planer. Elles ne luttent pas contre la chute, elles aident et guérissent les cœurs fatigués. Leurs petits battements bruissent avec la légèreté des pas d’un enfant l’éther azuréen, tout là haut délicatement juste pour... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 mars 2015

L'INITIATION

Après une mauvaise série de week-ends interminablement pluvieux , nous pûmes enfin reprendre les chemins vallonnés d’un fameux plateau pyrénéen. Surpris par l’étonnante douceur dominicale et quelques rais printaniers du soleil, nous décidâmes de cheminer sur des courbes inattendues, des terres ondulées, tantôt douces, tantôt raides et pentues. Mes jambes me portent avec force et plaisir dans cette sensation de verticalité. Que recèlent ces monts sinon leur mystère abyssal d'une naissance tourmentée : le souffle de la terre. ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2013

Les sources du silence

C’est à la sérénité intérieure à laquelle j’aspire aujourd’hui malgré ma jeunesse, somme toute très relative. Le temps des relations frivoles ou passionnées comme le leurre : pure chimère d’une union parfaite entre deux âmes, ne rencontre plus aucune grâce à mes yeux. La possession de l’autre, la jalousie sont un combat vain et stérile, destructeur pour celui qui s’y risque. . On ne force ni les êtres, ni la nature. C’est vers l’amour sublime que je me tourne, mu par un désir, plus doux, plus salvateur, qui tend vers la... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 17:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
22 février 2013

Blandices

  C’est probablement au fusain que l’artiste a tracé les reliefs de ces monts aux courbes épurées. Le trait fin, « grisé », si délicatement ombré suscite un émoi on ne peut plus singulier. Une gravure d’antan, l’horloge s’est arrêtée. Argentique ou numérique, on s’y perd volontiers, happé vers un ailleurs. Aux portes des autochtones, l’hiver s’est invité .Le vent tempête vainement au carreau du vitrail d'une petite chapelle de ce hameau perdu. Dans le creux de la vallée, tintinnabule la bélière de brebis égarées dans... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2013

Intemporel

 http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-153478-route-du-soulor-fermes-d-arbeost.html?&order=DESC&date_type=dh_prise&auteur=108#photo6   Traversées silencieuses, petits lacis de gel Du fond de la vallée résonne la pastourelle   Sur une branche fine, un faucon crécerelle Guette l’imprudent qui quitte sa tonnelle   Quelques toits de fermettes, çà et là isolées Résistent à l’épaisseur de la neige tombée   Sur les pas de Russel, le montagnard chemine Les époques... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 janvier 2013

Silence

Le silence et l’absence battent la même mesure, au-delà de la ronde, en deçà de la croche : une musique du cœur : oscillation hors « chant », sous la baguette du rythme in-sensé du vivre.  (Sibylle)
Posté par Sibyllinne à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :