16 janvier 2017

AVALANCHE EN OSSAU

Photographie de Démocrite ( non libre de droits)   Je découvre dans la presse du jour qu’un « collègue-ami » montagnard, skieur et alpiniste confirmé a été héliporté ce week-end. Parmi ses quatre compagnons de route on compte une victime. Nicolas lui, sera tombé en hypothermie. Heureusement, il survivra. Il partait randonner face au cirque d’Anéou. Pour ma part, j'éprouve une curieuse sensation. Ce site est d’une rare splendeur lorsque le soleil ose taquiner ses courbes herbeuses ou enneigées. Les isards guettent le... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2015

Le SOI

( Levinas-Le Visage) Le souci infini que l’on peut porter sur son apparence est une véritable camisole de forces que l’on revêt sur son corps comme sur son esprit. Il faut plaire à tout prix, être admiré, être envié, désiré toujours et encore …Embrigadé par ses propres craintes, le séducteur ou la séductrice est rongé par un fond d’angoisse dont l’objet lui échappe mais qu’il tente de recouvrir chaque jour davantage debout face à leur miroir.Se voiler la face plutôt que d'aller voir... Je regarde mon visage ce matin et ce que... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 décembre 2013

Radicalité

Le fondement du philosopher se heurte souvent à la tentative désespérée de vouloir saisir l’essence même de ce processus de manière objectale et de l’enfermer dans certains morphèmes couchés sur le papier. Il s’agit donc d’apprendre à quitter le sol de son pays natal, sol connu, familier et qui nous sécurise : celui de la métaphysique traditionnelle pour évoluer et revenir vers ce qui se soustrait d’emblée aux aurores de la signification et a fortiori de toute forme de téléologie. Cette attitude difficile est radicale... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:50 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2013

Résonance

Un encart de presse ce matin avec ce titre «  Se contenter de vivre, quand on n’est pas mort ». Une résonance, un écho, un retentissement inattendu. Rien ne sera plus jamais comme autrefois. Singularité de l’avant- Singularité de l’après…Le voile se déchire, les masques tombent. Comment ne pas prendre conscience de cette joie d’être aujourd’hui vivante ou d’être devenue malgré soi une sur-vivante ? J’ouvre mes yeux sur le monde avec des types nouveaux de vision : devant moi se déploie un arbre de la vie aux... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :