03 juillet 2015

VIBRATIONS

Sommes-nous seulement capables de regarder le monde, de voir dans sa plus belle évidence ce qui fait véritablement œuvre chez l’artiste ? Certaines peintures, celles de Cézanne par exemple émettent de drôle de vibrations au point que le tableau accroché sur le pan de mur disparaît et que d’un coup on se sent happé par la toile. J’ai presque envie de dire que « Je suis-au-mur, au cœur de l’antre pictural de l’artiste. Cézanne supprime les bords, les contours, les points d’arrêts que le dessin hachure, que le langage tente... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 18:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mars 2015

L'OEUVRE

( Paul Klee)  Lors d’une discussion récente sur l’œuvre d’art, je fus agréablement surprise par une évidence qui depuis me taraude et tourne en boucle dans ma tête.  L’œuvre d’art est une œuvre fondamentalement lorsqu’elle questionne les sens, lorsqu’elle les désoriente. Elle nous renvoie au fond à cette abyssale absence toujours d’ores et déjà présente en tous lieux. D’aucuns la sentiront dans l’inexplicable, dans l’imprévisible, dans l’absence de (trop) plein de vide, peut-être juste apparent. L’œuvre nous chavire,... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 novembre 2013

Les orientales

Art moderne quand tu nous tiens. D’aucuns vantent la beauté de La Plaza de la Encarnacion de Séville : une nouvelle structure monumentale aux allures de parasol et composée de six champignons blancs de bois. Rien n’y fait, cette chose étrange et gigantesque ne me touche pas, ne m’affecte pas et me laisse dans une sorte d’expectative. Pour autant, à quelques lieues de là, je fus éblouie par un écrin de verdure, ombragé çà et là grâce aux ficus géants, où repose et s’impose un trésor véritable La Plaza d’Espagne. Quarante... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juillet 2013

Le Talisman

Tantôt je contemplais en compagnie de deux amis photographes quelques images remarquables sur le web. L’un et l’autre observaient ces « toiles » étonnantes, ils échangeaient leurs impressions respectives sur telle ou telle photo, évoquaient les différentes techniques, puissance d’appareil, effets d’optique etc… D’un coup, sous couvert de leurs divergences d’appréciation, l’un d’entre eux rappela l’étymologie du terme photographie (φωτoς, photos : lumière, clarté et graphie » γραφειν, graphein : peindre,... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2013

Question de goût

Tout récemment encore j’assistais à une intervention d’un enseignant-écrivain philosophe dont les propos portaient sur « Le beau une éducation esthétique ». Il s’agissait pour lui d’établir la distinction, procédé strictement binaire, entre le philistin au goût puéril : spectateur d’art contemporain et l’amateur d’art : l’esthète amoureux de l’art moderne. Le premier incarnerait le « simple quidam »», adepte des parcours culturels fléchés, des installations et pitoyables mises en scène d’expositions... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 décembre 2012

L'azur : une aurore permanente

  Un grand merci à Démocrite pour cette superbe photographie http://meridion.canalblog.com/  Les cieux veillent, protègent ces sommets aux crêtes effilées.Imperceptibles glissements de stratus enchâssés sur une voie céleste. Ce vaporeux tracé de nuages, dans sa marche silencieuse nous invite à la déprise. Destination vers l’ailleurs : les monts de l’Olympe.En attendant le frémissement des nuages,Iris, ladouce et belle messagère, déesse ailée, s’est endormie avec sa palette de couleurs–Respiration... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 09:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2012

Le Génie

« A part » des autres, le génie est en reste de lui-même parce qu’il se tient en excès. Absence possible d’adéquation de soi avec soi, son être se tient toujours d’ores et déjà en devancement de lui-même. Probablement a-t-il le sentiment d’être emporté, happé par un rythme infernal, peut-être celui de l’extra-ordinaire raison enfantine, indomptable, immédiate, par une sorte «d’intuition de génie » : « lorgnette merveilleuse qui lui donnerait un accès direct à l’être » et battrait en brèche toute forme... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 décembre 2012

Vers une ontologie de la chair

  TITRE : « Vers une ontologie de la Chair… »         En préambule, il semblerait opportun de définir le champ lexical du terme phénoménologie (Je renvoie à cet égard pour plus de précisions au : Chapitre 7 « d’Etre et temps » de Heidegger) L’expression est composée de deux éléments : phénomènes et logos, la phénoménologie serait donc la science des phénomènes. Il convient donc d’élaborer le sens du « phénomène ». L’expression grecque phainomenon à laquelle... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 décembre 2012

L'Ouvert

  Paul Klee qui se définissait comme peintre- poète : "Nuit bleue"  « L’ouvert » se tient en dehors de toute détermination et tout déterminisme, voilà la raison pour laquelle il ne serait ni comparable, ni assimilable à un état d’esprit, de conscience faussement altruiste ou charitable. L’humanité meurt de ce « surplus d’ouverture », de ces échanges creux et gratuits érigés pour certains en systèmes. Ces dogmes supposés philanthropiques, voire même philosophiques doivent être refermés. Il est... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,