22 avril 2021

Sans limites

Notre île nous ressemble avec ses pierres de feu, sa végétation tropicale et ses petits êtres curieux. Enchanteresse et difficile, cette île l’est tout à la fois. Nos pas foulaient le sol inconnu au bord de cet abîme. Te souviens-tu de cette nuit d’été limpide, de ces lieux interdits où nous décidâmes de nous allonger pour admirer la voie lactée ?   Dans ce ciel le plus pur d’Europe, la lune restait noire, elle s’était  endormie pour ne pas recouvrir cette myriade d’étoiles. L’altitude (2400 mètres) nous enivrait... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 septembre 2016

Elegance

La danse comme « langage gestuel «  innervé par de puissantes intensités, manifeste ce qu’il y a de plus originaire en nous. Elle est un corps qui précède de loin toute apparition d’une enveloppe simplement charnelle. « Pour qui sait bien danser », la danse est jubilatoire, déploiement insolent de puissance. Pour autant,  l’apparente légèreté du pas ou du saut du danseur n’est qu’illusion. Le mouvement initié par le cœur de l’artiste sollicite les ressources d’énergie les plus intimes. Elles  révèlent... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 22:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 mars 2016

Danser...

  On ne sait pas ce que peut un corps. Celui du danseur s’approprie l’espace, il le dessine, le fait vibrer aussi. Si Nietzsche voit en Dionysos la plus belle figure du danseur, c’est probablement parce qu’au moment même où le corps explore l’espace, il nous rend léger et sourd aux miasmes de la foule désenchantée. Le corps dansant, dans son jeu de forces défait toute conscience fatiguée d’inquiétantes turbulences ou de fausses postures. Librement en proie à de nouvelles intensités, le corps déstratifié cisaille la... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,