06 mai 2018

Une familiarité

Je ne connais pas de plus grand plaisir que de se sentir chez soi ailleurs. Il m’arrive de voyager souvent en terre ibérique sur des îles que j’affectionne tout particulièrement. C’est un sentiment étrange qui se dégage, qui m’anime à chaque fois. La langue de ces iliens est la langue de mes origines, de mes grands parents maternels. Elle m’est si familière, si affectueusement familière, c’est indéfinissable.   C’est comme une remontée, une coalescence d’intuitions qui légitime ma présence en ces lieux connus ou presque déjà... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mars 2017

Lourd héritage

Sud de l'île de Malte : Grotto Sibylle et Démocrite ( Mars 2017- Photo de Démocrite non libre de droits) Avec sa position stratégique en Méditerranée. Les îles de Malte et de Gozo connaîtront l'occupation de toutes les puissances qui se succéderont pour le contrôle de la Méditerranée : les Phéniciens, les Grecs, les Romains, les Barbares, les Byzantins, les arabes Aghlabides d'Ifriqiya, les Normands, les Hohenstaufen, les Angevins, les Aragonais. Retour de notre voyage sur l’archipel Gozo-maltèque avec mon atomiste où l’on... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 novembre 2013

Consonance

La meilleure des traductions, trahison par essence comme le « on » s'empresse de le dire, peine à créer semble t-il du commun, à abolir les frontières. Langues et peuples ne coïncident pas. Pour autant, à y regarder de plus près, cette non coïncidence décloisonne l’espace et chavire toute forme de temporalité linéaire. Derrida disait langue et peuple « çà n’appartient pas ». Le traductible pur n’existe pas. Heureuse ou malheureuse « chancelante équivocité du monde » qui selon H. Arendt part d’un... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,