21 août 2013

Indignation

Etrange nature humaine que la nôtre, voici longtemps que je l’observe. Combien de fois ai-je souhaité avoir la capacité d’oublier, d’être chaque jour amnésique, d’être neuve, vierge de tous souvenirs, pour de nouveau m’emplir d’espoir. La félicité et la misère des hommes sont étroitement intriquées, l’une et l’autre se côtoient, se provoquent, s’affrontent dans un face à face sans fin. L’appât du gain, la jalousie, la soif d’être reconnu, la cupidité, le désir de gloriole participent à cette guerre officiellement « non... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juin 2013

Penser

  Le discours d’un journaliste ne trompe personne, toujours trop ramassé, trop condensé, il galvaude la pensée. Pour autant, l’adhésion de l’homme du commun à ces écrits de surface se fait naturellement. Ils sont ce que l’on espère lire car ils renforcent nos convictions et confirment nos attentes, gare à celles et ceux qui ne les combleront pas. Mars 1961, une femme philosophe juive allemande : Hannah Arendt envoyée spéciale du New Yorker couvrira le procès d’A. Eichmann à Jérusalem. C’est en philosophe et non pas en... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:27 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
06 juin 2013

Un être sans passé

Etrange comportement que celui qui consiste à se voiler la face. Certaines attitudes d’hommes ou de femmes transpirent le déni à l’égard de leurs propres sentiments amoureux, affectifs. Faire semblant d’être libéré des fantômes du passé, en jouant la carte de l’indifférence, et se prétendre au dessus de tous ressentiments malgré soi est, me semble –il, un jeu très dangereux. Le corps lui, ne ment pas, le cœur bat vite, le regard s’humecte d’un afflux trop fort de liquide lacrymal, les mains tremblent, le ton de la voix se... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,