05 septembre 2018

Une tradition

(Sibylle au sommet du Jaut - Photo de Démocrite - Juillet 2018) Ce jour-là, ce fût une magnifique ascension en compagnie de nos amis ( Nicolas, Janine, Jean-Paul) sur ce sommet devenu mythique pour Sibylle et Démocrite. Oui, une tradition qui nous tient à coeur de respecter au fil des ans. Pour autant, il faut passer ces trois phases ascensionnelles du Jaüt avant de parvenir au sommet. Mais le panorama exceptionnel vous fait rapidement oublier l’énergie déployée pour l’atteindre, et ce, d’autant plus que notre... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 08:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 novembre 2016

L'envol

 (Tendenera - Photo de Démocrite non libre de droits) Au fur et à mesure que mes pas gravissent ces pentes, je quitte les pins sylvestres pour rejoindre les steppes aragonaises. Libre, je dirige, automnale, ma voile vers les crêtes effilées du Mondoto. La peau de cette montagne respire. Sous mes pieds ses herbes dorées s’agitent. Elles me soulèvent et me transportent vers le bleu de l’azur qui rit à cette terre chaude d’ocres subtilement entremêlés.    A flanc de montagne, fleurissent les gemmes : émaux et silices... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 novembre 2016

ARAGON MON AMOUR

Mont Perdu ( Photo de Démocrite non libre de droits)   Aragon mon amour, je t'ai cherché du bout du monde dans ces accents qui ont bercés mon enfance. Paco et Fausta, eux, te connaissaient si bien. Ils respiraient ta lumière vivifiante et dansante à chacun de tes réveils, diaphane à chacun de tes couchers. Ils parlaient aussi ton rythme, vivaient tes courbes dessinées çà et là, à fleur et à grain de montagne..L'érosion lente, véritable "petite main" du climat, pare tes crêtes de coloris bruns, auburns et... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 09:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mars 2016

La marche

(Sublime Pic d' ASPE - Le 13 mars 2016 - Photo : DK) Un manteau blanc formé de cristaux translucides fond sous nos pas. La neige silencieuse accueille nos foulées. Au zénith, les rais de soleil fluidifient ces gouttelettes d’eau : petits miroirs éphémères aux courbures stellaires. Nous gravissons lentement ces pentes immaculées : prodigieuses beautés des monts ibériques. Pour le marcheur qui monte et trace mon chemin, l’altitude dessine une vague animalité. La montagne respire.Il vit ses pas. Son imagination verticale et... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 janvier 2014

Horizon

  Seule, je marchais tantôt sur quelques crêtes de montagne aimées, choisies par un élan du cœur irrépressible. Les nuages et le soleil se frottent, s’acoquinent, puis se séparent en prenant l’ascendant et ce, dans l’alternance la plus énigmatique. Un milan royal plane, tournoie dans les airs, splendide ! Splendide !Je grimpe seule, avec ce rythme inimitable qui caractérise ces tempéraments faussement lymphatiques. La montagne me connaît, me reconnaît et je sais qu’avec elle je n’ai plus rien à craindre. Que valent... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 janvier 2014

Altitude

Les nuages cendrés, gris perle et gris foncés circulent à hauteurs d’homme …Dans leur ballet aérien, ces compagnons de l’azur cernent,enchâssent aussi parfois le sentier emprunté par le marcheur solitaire. Au loin quelques prémices hivernales disputent sans violence les blandices automnales. C’est vers elles que se dirige l’esthète. Ce Prince des hautes terres côtoie les éléments. Le voyageur s’enchante de ces lointains : plateaux des altitudes.. Le végétal se tait, respire la sensualité de lignes sans partage...
Posté par Sibyllinne à 11:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
04 décembre 2013

La marche

Etrange circonvolution du temps où tout passe et tout demeure sur ces crêtes ibériques. L’affaire du voyageur est de fouler ces sentes sans sillon, pleines de nœuds et de coudes à même l’abîme. Imminence du danger, intranquillité et délice du marcheur effronté, happé par l’improbable spectacle, ciselé par un Dante se tenant sur le faîte. Des terres faussement arides trouées çà et là par quelques réserves aqueuses redonnent à ces lieux une hospitalité discrète.Pour autant, leur mystère reste intact avec le témoignage d’une douce... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,