14 février 2017

Le Phénix

La musique immatérielle par essence, est une force qui interrompt le flux continuum du temps. Elle fait irruption dans nos sens, bouleverse, irrigue nos émotions. Le plus beau signifiant acoustique reste en deçà ou en dehors de toute portée musicale. La musique semble jouer contre ces sons articulés, enfermés par la langue. Elle murmure tout ce qui est caché, elle crée, libre, insoumise les écarts d’un battement de cœur au rythme irrégulier et puissant. Les dimensions spatiales s’abolissent, s’évanouissent, s’effondrent aussi. ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 janvier 2016

Percevoir

Que pensons-nous percevoir vraiment ? Cet acte que nous croyons être un acte banal est probablement le plus énigmatique. Lorsque je perçois autrui en tant qu’être percevant et être perçu, jusqu’à la vision de la chose perçue par autrui qui se dédouble lorsque je décide de m’y attarder, nous pouvons nous interroger sur la nature de ces images qui heurtent ma rétine. Ont-elles seulement une consistance ? La chose perçue se déplace, se modifie sans cesse d’une certaine façon, elle est donc toujours latente. De plus, comment... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 janvier 2016

Lycène

« Dans les heures heureuses, nous connaissons une rêverie qui se nourrit d’elle-même, qui s’entretient comme la vie s’entretient. » (Gaston Bachelard). D’aucuns souvent me taxent de rêveuse, d’être planant dans une forme d’imaginaire, oui peut-être, j’en conviens volontiers. Pour autant ce déplacement d’intérêt, cette modification du niveau de conscience me permet de voyager de façon très singulière au sein du réel que je perçois avec mes sens, mon ouïe hyper développée, mes grands yeux qui s’écarquillent, s’étonnent... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 décembre 2015

HORS LANGAGE

J’ai eu la grande chance de « faire » des études de philosophie, une chance parce que c’était là ce qui me faisait vibrer dès mon adolescence et ce, sans le savoir qu'il s'agissait précisément de philosophie. J’ignorais totalement que cette attitude relevait d’une attitude dite "philosophique" .En effet, je n’avais aucun héritage en la matière. Toute ma famille regardait cet intérêt ou curiosité que j’avais à l’égard de la nature des liens entre les choses, entre les êtres, comme une pure perte de temps : une forme... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 09:46 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 avril 2015

INTERMONDE

Toute rencontre est illusoire, car elle apporte et emporte toujours son départ avec elle. Tout s’éclate dans une temporalité irréductible à ce que nous sommes. Le réel est ce que je ne pourrais jamais saisir, il est de soi « sur-prenant », en dehors de toute prise, nous n’habitons pas le monde, nous sommes juste dans l‘intervalle.  
Posté par Sibyllinne à 16:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,