03 mars 2016

Danser...

  On ne sait pas ce que peut un corps. Celui du danseur s’approprie l’espace, il le dessine, le fait vibrer aussi. Si Nietzsche voit en Dionysos la plus belle figure du danseur, c’est probablement parce qu’au moment même où le corps explore l’espace, il nous rend léger et sourd aux miasmes de la foule désenchantée. Le corps dansant, dans son jeu de forces défait toute conscience fatiguée d’inquiétantes turbulences ou de fausses postures. Librement en proie à de nouvelles intensités, le corps déstratifié cisaille la... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 novembre 2014

Le mouvement perceptif

La perception tisse notre relation originaire au monde. Elle ne falsifie pas notre rapport au monde, dussé -je affirmer et réitérer ceci, qu’elle est toujours d’ores et déjà constituée par l’objectivation de nos catégories scientifiques, culturelles, c’est-à-dire par un ensemble de catégories toutes modélisatrices d’un schème a priori universel. Le sujet comme le monde se tiennent inévitablement dans cette corrélation réciproque. L’individu n’existe que par et dans cette liaison avec le monde. Or cette relation s’effectue... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,