16 décembre 2017

Embarquement

(Photo de Démocrite non libre de droits)   Ce matin, les brumes dansent autour des crêtes, elles dessinent leurs contours, les protègent des gelées hivernales. Le paysage matérialise la rêverie, invite à retrouver cet élément berçant qui tisse le passage entre veille et sommeil. « Il y a quelque chose qui passe l’homme » (comme le disait Pascal) de cette accablante réalité qui scande notre existence. Serait-ce cet enveloppement de matières éthérées qui soulève chaque être en apesanteur ? Là, le rêveur se... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mai 2016

Le dire du silence

- ( Aragon- 7 mai 2016) Photographie de Democrite non libre de droits Ici tout l’espace vibre, ondule au gré des flots agités du torrent. Les chênes, les buis, les genêts, les troënes vivent en symbiose. Les feuilles épousent le mouvement de l’air. Il suffit de savoir humer ces fragrances de l' Aragon pour lire son visage, sentir son teint hâlé : prémices du solstice. Qu'il eût été fade d'être timidement heureux dans ces gorges humides protégées par les rocs . Le clapotis des eaux suggère plus qu’il n’affirme l'indicible :... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 mars 2016

Ronde

Ce sont des images tranquilles d’eaux printanières qui m'habitent, de paysages entiers dépoussiérés de toute ornière. Sérénité habitée des lieux. Au croisement des abscisses, cette indolence augmente les sens, vagabonde avec mon être onirique dans un rythme lent. Le ruisseau murmure, bruisse des libres modulations, quelques accords de notes d’un Stavinsky ou d’un Ravel. Cette cascade de tonalité sonore et colorée révèle l’action muette du corps : ses transformations silencieuses. Le fusain de l’imaginaire trace les... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 janvier 2016

Lycène

« Dans les heures heureuses, nous connaissons une rêverie qui se nourrit d’elle-même, qui s’entretient comme la vie s’entretient. » (Gaston Bachelard). D’aucuns souvent me taxent de rêveuse, d’être planant dans une forme d’imaginaire, oui peut-être, j’en conviens volontiers. Pour autant ce déplacement d’intérêt, cette modification du niveau de conscience me permet de voyager de façon très singulière au sein du réel que je perçois avec mes sens, mon ouïe hyper développée, mes grands yeux qui s’écarquillent, s’étonnent... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 octobre 2015

L'ILE AUX ABIMES

( La Palma : le 24 octobre 2015)   Sur ces hauteurs improbables de la Caldeira (2426 mètres) nous marchons sur un petit chemin de lave. Peu à peu, notre inconscient se creuse dans un abîme imaginaire, onirique. Curieusement, le sentiment insulaire sape tous ces liens que nous avons avec notre quotidien, avec ces actions superfétatoires, ces affairements que nous entretenons pour tenter de nous convaincre que nous sommes bien là dans ce monde. Cet espace terrien, stellaire aussi nous enveloppe d’une sensation aigüe... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2015

L'ASCENSION

  Le moutonnement des nuages, caresse indifféremment ces crêtes sans frontières. Elles donnent aux humains que nous sommes une belle leçon d’humilité. Les mains s’agrippent à quelques rugosités, les pieds caressent et se faufilent dans les cavités pierreuses. Il suffit juste de se porter et de se soulever grâce à ces points d’attaches sculptés dans la roche d’hier et d’aujourd’hui. La montagne n’appartient à personne. Dans ce périple ascensionnel, l’astre du jour réchauffe la paroi de ces monts escarpés, célestes aussi,... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 09:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 novembre 2014

Solaire

    La plaine, solaire est embaumée par ces fragrances d’automne. Son souffle dans sa douceur et sa palpitation rend hommage en écho à cette verticalité des crêtes. Par delà les monts, de blanches turbulences chahutent l’azur, à l'impossible croisée des solstices contrariés.    
Posté par Sibyllinne à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juillet 2014

Un souffle

Un son effleure mon oreille, s’invite dans mon imaginaire et d’un coup je m’absente sur les chemins de cette spatialité où je ne suis déjà plus. Ce doux alizé frissonne, au fond de chaque image commence une naissance : réminiscence active de sensations d’antan. Au fil du vent,  des touches de couleurs animent et brouillent ces vastes forêts de landes sauvages et dépeuplées. Tout devient sublime à celui qui sait voir, entendre et sentir à l’aune de la flamme vacillante et fleurissante du cœur. L’influence germinale de... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2014

Rivage

  Ici, on peut se perdre. Le flux de la marée happe mon regard, emporte mon souffle. Sourd un léger zéphyr dans le fracas sonore d’une onde universelle. S’oublier en pleine inconscience : innombrables îles étoiles d’un ciel renversé où gemme au loin le chant des sirènes.
Posté par Sibyllinne à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2013

Rêverie

« Le rêve de la nuit est un rêve sans rêveur. Au contraire, le rêveur de la rêverie garde assez de conscience pour dire : c'est moi qui rêve la rêverie, c'est moi qui suis heureux du loisir où je n'ai plus la tâche de penser ». Gaston Bachelard, La poétique de la rêverie. Les textes de Gaston Bachelard donnent beaucoup à méditer. J’ai souvent ressenti une étrange connivence très ténue avec ses pensées en le lisant. J’éprouve la sensation d’être ailleurs, autrement,  et par-dessus tout curieusement d’être enfin... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 17:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :