23 mars 2016

Oubli

(Labuerda - La Montanesa- 27 décembre 2015) Je lis l’article d’un ami philosophe qui se dit être « sans qualités », pour ma part, je trouve qu’il se tient bien en deçà de sa propre réalité. Est-ce un vrai faux pessimisme …lui seul le sait. Pour autant, la lecture de son article me touche, probablement parce qu'il se dégage une sorte de sincérité désarmante. L’arrivée du printemps me réjouit, je décide de profiter autant que faire se peut, de chaque rayon de soleil, des oiselets que j’entends chaque matin derrière ma... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 octobre 2015

PASO DOBLE

Dans un écrin de lave et de montagne une plage à l’accès improbable sculpte des hautes falaises. Son nom résonne comme un paso doble, une danse à deux ou trois temps : Nogales. Cette eau tumultueuse réveille l’énergie, une force de vie trop souvent contrainte et mise en sommeil par l’apathie des humains. Comment croire que cela nous anime vraiment, intimement, que cet élan vital subsiste dans ce flot passager de notre propre existence ? Privilège peut-être d’une clairvoyance éphémère qui ouvre l’espace de notre... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mai 2014

Parenthèse

J’aime ce pays natal, ces espaces familiers où la campagne et les forets m’ont vu grandir, pousser, devenir moi. Le soir passé, seule sur une colline, face aux montagnes sous un ciel d’orage et d’éclaircies aussi, je promenais au hasard mon regard sur la plaine. Les nuages couraient sous le ciel capricieux, couvraient le trône de monts enneigés. Tantôt, ils laissaient choir leur émotion, mouillant les chemins de leurs pleurs capricieux. Un milan noir, ce roi de l’azur plane au-dessus de ma tête, guette sa proie peut-être :... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,