28 juillet 2017

Terres natales

Hagenau   « Les songes descendent parfois si profondément dans un passé indéfini, dans un passé débarrassé de ses dates, que les souvenirs nets de la maison natale paraissent se détacher ». (Bachelard). Pour autant, quelques effluves remontent, transpirent à des moments inattendus, si peu choisis dans l’existence. Nous partons cet été dans le Nord Est de l’hexagone : terres rondes et natales de mon Démocrite et d’un certain « jardinier philosophe » qui nous accompagnera aussi dans ce périple. Après... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 10:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 avril 2017

Connivence

Gavarnie (Photo de Démocrite non libre de droits) Nos rêves sont comme des meubles anciens qui protègent les jardins secrets de notre enfance. Pour quelle raison aimons-nous tant tel ou tel paysage ? Probablement parce qu’il réveille des sensations, il provoque un élan de plaisir qui s’origine dans ces lointaines réminiscences qui tapissent ma mémoire. Insondable creuset dans lequel je puise de quoi vivre au fond de moi-même. Le monde ne s’affirme jamais tel qu’il est mais toujours pour ce qu’il est pour moi. Ma présence... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2016

Clair obscur

Chaque être possède en lui ce clair-obscur, cette texture indéchiffrable de l’existence. Il suffit d’observer les revirements de certaines attitudes, les micro-coupures relationnelles avec nos proches pour s’apercevoir que rien ne va de soi. Ainsi va la vie et le cours ordinaire des choses, parce que nous sommes effectivement dans l’ordinaire. L’imagination créatrice nous sauve de ces platitudes, de ces aléas.  Elle sculpte et taille la surface du réel. Qu’il est bon de se sentir happer par ce voyage intérieur. ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juillet 2014

Un souffle

Un son effleure mon oreille, s’invite dans mon imaginaire et d’un coup je m’absente sur les chemins de cette spatialité où je ne suis déjà plus. Ce doux alizé frissonne, au fond de chaque image commence une naissance : réminiscence active de sensations d’antan. Au fil du vent,  des touches de couleurs animent et brouillent ces vastes forêts de landes sauvages et dépeuplées. Tout devient sublime à celui qui sait voir, entendre et sentir à l’aune de la flamme vacillante et fleurissante du cœur. L’influence germinale de... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,