26 septembre 2017

PARFUMS

        Ces formes sylvestres longilignes que j’admirais ce soir dans les bois aux pieds de ces si belles montagnes s’arc-boutaient pour s’épouser en ombre portée sous un halo de douceur épris d’un clair-obscur . Des petits passereaux bruitent leurs ébats, ils frissonnaient de concert avec les feuilles d'automne dans cette tranquillité caillée par des battements d’ailes. Les poètes le savent, vous ne traversez pas la forêt, c’est elle qui vous habite. Elle est un cœur qui bat, une pulsation astrale, un... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 21:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 septembre 2016

Repli

Le changement de saison imminent requiert chez moi une aspiration au repos, à la tranquillité. L’activité professionnelle en cette fin d’année est toujours très dense, très prenante, trop accaparante pour ne pas désirer autre chose que de vivre des moments de loisirs et de « pure » détente. Question de rythme sans doute. Une image surgit, celle de l’art enfantin, d’une petite fille qui prend son pinceau de couleur pour laisser aller sa main sur la feuille de papier canson, en toute liberté. Le grain plus ou moins épais de... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 août 2016

Une mort fleurie

Nogales une plage "rustique"de sable noir volcanique : La Palma - ( Photo Démocrite : non libre de droits)             Je ne cesse de me « retrouver », de m’éprouver aussi dans des lectures bachelardiennes.. Quel homme admirable, capable d’étreindre une pensée rationnelle et une pensée poétique. C’est le héraut de l’âme et plus particulièrement de l’imagination des matières naturelles : l’air, la terre, le feu et l’eau, que je salue ici. ... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 09:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2016

Oubli

(Labuerda - La Montanesa- 27 décembre 2015) Je lis l’article d’un ami philosophe qui se dit être « sans qualités », pour ma part, je trouve qu’il se tient bien en deçà de sa propre réalité. Est-ce un vrai faux pessimisme …lui seul le sait. Pour autant, la lecture de son article me touche, probablement parce qu'il se dégage une sorte de sincérité désarmante. L’arrivée du printemps me réjouit, je décide de profiter autant que faire se peut, de chaque rayon de soleil, des oiselets que j’entends chaque matin derrière ma... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 16:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mars 2016

Ronde

Ce sont des images tranquilles d’eaux printanières qui m'habitent, de paysages entiers dépoussiérés de toute ornière. Sérénité habitée des lieux. Au croisement des abscisses, cette indolence augmente les sens, vagabonde avec mon être onirique dans un rythme lent. Le ruisseau murmure, bruisse des libres modulations, quelques accords de notes d’un Stavinsky ou d’un Ravel. Cette cascade de tonalité sonore et colorée révèle l’action muette du corps : ses transformations silencieuses. Le fusain de l’imaginaire trace les... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 mars 2015

L'eau

Tantôt, je visitais une superbe médiathèque magnifiquement implantée dans une commune béarnaise, au bord de l’eau, au bord du gave, proche des montagnes. L’ouvrage architectural, remarquable en tout point, suscite de la joie, de la détente et du plaisir à séjourner en ce lieu. L’édifice, fort et solide se frotte à la course du torrent, dans ces eaux tempétueuses où coule le lyrisme des poètes, des écrivains aussi. Le clapotis de l’eau résonne, chante quelques syllabes. Je suis embarquée. Pour ma part, l’expérience directe de... [Lire la suite]
Posté par Sibyllinne à 11:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,